• Comme la Tempête, aussi fort ils sont pour toi, 

    Comme le Soleil, aussi chaud soient ils tel la chaleur de tes bras autour de moi, ceux qui m'enserrent tendrement chaque jour, rassurant le bébé que je suis au fond de moi et la femme que je deviens chaque minute avec toi, 

    Comme le Vent, aussi léger et doux, telles nos pensées, Lorsque ton petit nez vient doucement caresser le mien, avec ce sourire qui est tien, et ses yeux plein d'amour avec lesquels tu me regardes a chaque fois comme si j'étais la dernière fleur sur la Terre, tes yeux croisant les miens avec cette passion et cette chaleur douce qui te caractérise tant, tu fais s'envoler mon cœur haut dans le ciel et me tire avec douceur pour me ramener sur Terre lorsque nécessaire, et cela toi seul sait faire, 

    Comme la Mer, aussi passionnée, je t'ouvre la porte à mon âme et mes pensées t'appartiennent tout comme ma vie et mon cœur, le destin t'a mis sur ma route et je ne regrette qu'une chose et tu le sais bien, sauf qu'aujourd'hui, en l'espace de quelques instants tu as fais voler en éclat d'un revers toutes mes cicatrices, je ne sais pas comment mais tu m'apaises, être auprès de toi dans tes bras tous contre toi, c'est être comme dans un cocon de coton moelleux et je m'y sens tellement bien et en sécurité à la fois,

    Tu as caressé de tes doigts mon cœur si souvent ces derniers temps depuis 5 mois maintenant, si doucement et avec cette si belle sensualité qui fait partie de toi, guérissant sur ton passage chaque blessure que tu croisais, séchant mes larmes et apaisant mes angoisses, tu es mon Homme, celui que j'attendais, grâce à toi j'ai trouvé la force d'avancer, tu n'imagines pas tout ce que tu peux m'apporter, mais je te le dis, je le sais et je le sens au plus profond de moi tu as réparé la femme blessée et meurtrie que j'étais pour faire place à la douceur et l'amour que j'avais oublié, tu m'as fais redécouvrir le sens du verbe AIMER et le temps lorsque je suis dans tes bras me paraît une éternité, tu as changé ma vie à jamais et je t'aime tellement fort, toujours plus fort et chaque jour toujours plus et encore,

    Aymeric mon Amour tu es ma lumière, ma flamme intérieur et tu es mon soleil, sans t'en rendre compte tu irradie mon visage chaque jour de ce sourire, et lorsque tu me dis que je suis belle j'ai envie de te dire et c'est ce que je fais déjà, que je suis belle parce que tu me rends belle, je suis belle grâce à toi et ce sourire il est là parce que tu es là, et si demain je te perdais il disparaîtrais avec toi car il n'y a que toi pour l'animer 

    TI AMO MY LOVE 

     

    Ta Femme 

     


    votre commentaire
  • Il est des cœurs doux comme la mer balayée par la légère brise du Matin dont la musique éveille les sens,

    Il est également des coeurs légers comme le grain de sable qui s'envole ailleurs ...  pour oublier, au loin de tout,

    Il est des coeurs perturbés tel le temps qui ne savent plus où mettre les pieds .. et qui de leur tour d'ivoire ne veulent que dominer ...

    Il est des coeurs emplient de chagrin qui ne savent plus comment s'égayer et ce n'est qu'en les prenant par la main qu'ils sourient de nouveau,

    Tel le vent caressant doucement les feuilles d'un chêne, tel le soleil  éclairant doucement le monde, tel la mer qui vient doucement rafraîchir la terre, les montagnes surplombant notre univers ... 

    Notre esprit s'imagine entouré par de charmantes fleurs comme si c'était un paradis et là il se repose ..

    ~Tsaryn~


    votre commentaire
  • Tu as toujours été mon plus grand amour et aujourd'hui tu es mon plus grand chagrin"

     

     

    -Tsaryn-


    votre commentaire
  • "Je voulais sauver le monde cet endroit magnifique ... mais je savais si peux de choses en ce temps là .. C'est une terre de magie et de merveille digne en tout points qu'on l'a chérisse .. Mais plus on s'en rapproche .. plus on voit la noirceur qui l'habite ... Face à la réalité faire le bon choix est bien plus compliqué qu'on ne le pense .. Je l'ai appris à mes dépends .. Il y a bien bien longtemps .. Maintenant je ne serais plus jamais la même .. " Tsaryn

    votre commentaire
  • Dans l’interminable
    Ennui de la plaine,
    La neige incertaine
    Luit comme du sable.

    Le ciel est de cuivre
    Sans lueur aucune,
    On croirait voir vivre
    Et mourir la lune.

    Comme des nuées
    Flottent gris les chênes
    Des forêts prochaines
    Parmi les buées.

    Le ciel est de cuivre
    Sans lueur aucune.
    On croirait voir vivre
    Et mourir la lune.

    Corneille poussive
    Et vous, les loups maigres,
    Par ces bises aigres
    Quoi donc vous arrive ?

    Dans l’interminable
    Ennui de la plaine
    La neige incertaine
    Luit comme du sable.

    Paul Verlaine, Romances sans paroles (1874)


    4 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique